Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com
Connexion

Array

Homélie du 30ème dimanche ordinaire

Vous trouverez ci-dessous l'homélie relative à l'Evangile de Jésus Christ selon St Marc (10, 46b-52) par le Père Denis LECOMPTE

Notre Evangile est important et évidemment éclairant sur notre manière d'agir, notamment en paroisse.

Evangile de l'aveugle Bartimée. Nous connaissons donc son nom, ce qui est rare : Bartimée = « Fils de Timée »

De même il dira à Jésus « Fils de David ». Importance d'une relation personnelle, fraternelle, amicale ; liens humains.

Bartimée nous ressemble ou plutôt nous lui ressemblons. Cet homme est aveugle, mendiant, au bord de la route.
Que sait-il ? Que croit-t-il ? Qu'a t-il en tête ? Quel est son espoir dans la vie ? Nous n'en savons pas grand-chose.

Ce que nous savons : il est aveugle mendiant au bord d'une route à la sortie de Jéricho : guère d'espoir.

Mais il mendie notre amour, là encore !
À qui ressemble-t-il ? A vous, à moi, à des milliers d'autres personnes.

Il représente l'incroyant : celui qui ne croit pas en Jésus, qui ne l'a jamais vu. Bartimée n'a pu voir Jésus : il est aveugle.

Bartimée peut également représenter le croyant : celui qui est enfoncé dans ses difficultés, ses misères, ses échecs, vous et moi

Mais il crie : « Jésus, fils de David , aie pitié de moi ! » C'est le cri aussi de tout croyant au début de chaque messe : « Seigneur prends pitié, ô Christ »

On veut étouffer son cri - cela se produit souvent. Que nous n'en soyons jamais ! Qu'en Eglise ou autres situations, nous ne soyons jamais un barrage, un obstacle.

Mais malgré toute la foule en marche et son tumulte, Jésus l'entend et l'appelle.

Alors l'entourage de Jésus lui dit cette phrase admirable « confiance, lève toi, Il t'appelle »

C'est la phrase du disciple qui accompagne Jésus, envers tout homme qui souffre ou en recherche.

Ce devrait être évidemment notre phrase et notre attitude de disciple aujourd'hui : il t'appelle, confiance, lève toi ; Il est là, Il t'invite, Il t'aime !

« Alors l'aveugle  jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus »
Jeter ses peurs, bondir et courir vers Jésus, c'est ce que nous devons aider à faire vivre autour de nous.

Maïs nous ne pourrons aider à le faire que si d'abord nous le faisons nous même en conversion de disciples.

Avons-nous bondi ?

Dieu peut nous faire bondir et courir  si nous prenons conscience de cette évidence fondamentale de la Foi chrétienne : Dieu est et Il nous aime. Et Il aime toutes les personnes que nous avons à rencontrer !

On peut d'ailleurs demeurés handicapés physiquement et même âgés et grabataires, en ayant un cœur, une vie qui bondisse et court grâce au Trésor de la Foi, de la Vie chrétienne.

Sans la foi en son conjoint, en ses parents, en ses amis, en l'avenir, en la Vie, en Dieu, on est mort !

Enfin la finale est décisive. Bartimée demande « Seigneur que je voie ! » Cela a l'air simple : il est aveugle, il veut voir. Mais Jésus entend dans cette demande plus que Bartimée ne veut dire.
Jésus lui dit  non pas je le veux, sois guéri,  mais « va, ta foi t'a sauvé »

Ta foi c'est-à-dire : « ta foi en Dieu,  ta foi en moi Jésus ». Ta foi - ce qui donne le sens profond et nouveau de ta vie, le moteur - t'a sauvé.

Sauvé de quoi? De tout ce dont il faut te sauver : ton péché, ta misère, ton échec.

« Aussitôt l'homme se mit à voir »  Que voit-il ? En ouvrant les yeux, il voit Jésus sur la route et une existence toute transformée, illuminée.

Enfin, la dernière phrase est magnifique : « Et il suivait Jésus sur la route »  Il est devenu disciple (suivre Jésus) !
« Va ta foi t'a sauvé » a dit Jésus !

 

Père Denis LECOMPTE, le 28 octobre 2012

Article publié par Claire DUPONT • Publié Dimanche 28 octobre 2012 - 09h25 • 2201 visites

Millénaire du Saint-Cordon - 20, rue du Grand Fossart 59300 Valenciennes France
Tél/Fax : 03 27 27 20 08
mentions légales |  contact |  © Tous droits réservés