Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com
Connexion

Array

Homélie 3ème dimanche de Carême

Vous trouverez ci-dessous l'homélie relative à l'Evangile de Jésus Christ selon St Jean (4, 5-42) année A par le Père Denis LECOMPTE

La Samaritaine et le don de l'eau vive

 

 

Jésus assis au bord du puits ; C'est Dieu qui est 1er, Il est la Source, le Créateur. « Je suis Celui qui suis, qui est », Il nous aime ! (Alors que nous n'étions encore capables de rien, le Christ est mort pour les coupables que nous étions, remarque St Paul en 2ème lecture)

Il est présent au bord du puits ; Il est fatigué, Il a épousé notre humanité.

 

Quel est notre sens de Dieu,  sa place dans nos vies ?

A la Samaritaine qui vient puiser de l'eau, Il déclare « J'ai soif, donne-moi à boire ! »  Etonnement de la femme. Or Jésus en Samarie comme sur la Croix « a soif » (Mère Térésa inscrivait partout, notamment sur les murs du mouroir de Calcutta, ce cri de Jésus) ; Il a soif de nous, de notre présence, de notre compassion, de notre amour.

Et la Samaritaine de préciser : Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? Indignité, péché (et elle a eu 5 maris)

 

Quelle est notre « compassion » envers Jésus et nos frères ?

Mais Jésus de reprendre son dialogue de Bonne Nouvelle : Si tu savais le Don de Dieu ! Eau vive.

D'où la femme (mais c'est nous aussi, les baptisés) : Seigneur, donne-la-moi, cette eau ; cette Eau vive !

Appelle ton mari dit Jésus. Je n'ai pas de mari (cri douloureux), répond-t-elle. Oui, tu en as eu 5, et celui que tu as maintenant (cela fait 6) n'est pas ton mari.  En Samarie, situation différente pour la géographie, le culte, les coutumes, avec présence des Baals = idoles.

 

Quelle est notre indignité,  nos idoles ?  Et surtout notre soif d'Eau vive ?  Quelle perception avons-nous du « Don de Dieu » ?

Puis : Où dois-je adorer, sur cette montagne ou à Jérusalem ? Et Jésus de répondre : L'Heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité. Le Messie ? Moi qui te parle, je le suis. (Eau vive ; si tu savais le Don de Dieu). Jésus est  le vrai mari, le véritable Epoux, le « 7ème ».

Il est le « Rocher » (1ère lecture avec ce qu'en dit St Paul) à frapper (?) pour l'Eau vive.

Le Christ Jésus est-il quelque part   notre Rocher,  notre Epoux ?

 

Et la Samaritaine désormais de témoigner : elle devient missionnaire ; mais ce n'est pas sa personne qui est importante, c'est le Christ ! Les compatriotes de la Samaritaine lui diront en conclusion : Ce n'est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous L'avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c'est vraiment Lui le Sauveur du monde ! A nous aussi de faire cette expérience et le dynamisme missionnaire s'en suivra !

 

Quelle est mon expérience de Jésus, de l'Evangile ainsi que mon souffle missionnaire ?

 

Père Denis LECOMPTE, le 27 mars 2011

Article publié par Claire DUPONT • Publié Dimanche 27 mars 2011 • 2589 visites

Millénaire du Saint-Cordon - 20, rue du Grand Fossart 59300 Valenciennes France
Tél/Fax : 03 27 27 20 08
mentions légales |  contact |  © Tous droits réservés