Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com
Connexion

Array

Homélie 8ème dimanche temps ordinaire

Vous trouverez ci-dessous l'homélie relative à l'Evangile de Jésus Christ selon St Matthieu (6,24-34) année A par le Père Denis LECOMPTE

L'Evangile débute par une parole percutante : Vous ne pouvez servir Dieu et l'Argent.

Remarquons que le mot argent est écrit avec une majuscule, ce qui signifie qu'il s'agit de l'argent absolutisé.

En lui-même, l'argent est nécessaire : on ne peut revenir au troc.…

Mais lorsqu'il n'est plus au service de la vie des hommes et qu'il devient profit injuste, l'argent devient une idole !

De fait, le texte originel précise même : Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon

Or Mammon et Amen, c'est la même racine ! Evidemment, c'est à Dieu que l'on doit dire Amen…

Autrement dit, l'argent ici prend la place de Dieu ! Jésus en avait d'ailleurs exprimé l'équivalence :

Dieu ou l'argent ! A choisir…

C'est ce que Jésus vivra dans l'Evangile du Carême qui s'ouvre bientôt : Il refusera d'adorer Satan….

 

Après cette introduction-source, Jésus poursuit en passant en revue notre vie quotidienne, en ayant en vue notre bonheur. L'oraison d'ouverture de notre messe avait demandé "donne-nous la joie de Te servir sans inquiétude".

Or Jésus a répété : ne vous faites pas tant de souci. Il est vrai, des soucis nous en avons et en aurons toujours….

Mais Jésus souhaite que cela ne soit pas excessif : Ne vous faîtes pas "tant" de soucis  !

 

Il est vrai que nous sommes souvent inquiets : notre siècle est marqué par l'inquiétude.

Etant sur terre, nous aurons toujours des soucis, mais Dieu souhaite que nous n'en ayons pas de trop.

 

Pour cela, il convient de remettre Dieu et son Evangile à la source de nos vies, de nos journées.

Déjà dans le passage d'Evangile de dimanche dernier : Dieu fait lever son soleil et tomber sa pluie sur les bons comme sur les méchants, sur les justes et les injustes. C'est-à-dire Dieu est vie, profusion de vie, de don, d'amour.

Les milliards d'hommes, l'infini du cosmos sont là pour le prouver. Dans l'Evangile de ce jour : regardez les oiseaux du ciel, les lys des champs : ils ne filent ni ne moissonnent, et pourtant votre Père Céleste prend soin d'eux !

Cela ne signifie pas  "désormais insouciance", mais remettre Dieu et son Evangile à la source de nos vies et de nos journées : chaque matin : "Dieu est et Il nous aime".

 

Dans son Testament, pour la fin de sa vie, Jean-Paul II  écrivait en 1ère phrase : Seigneur, je te remercie vivement : Tu m'as fait le don inestimable de la vie ! Voila ce qu'il faut nous redire à chaque instant et remettre de l'ordre dans nos priorités et nos soucis.

Notre messe débutait par cette Antienne d'ouverture : Le Seigneur est mon appui : il m’'a dégagé, m’'a donné du large, il m'’a libéré, car il m’'aime. Et le ps 61 poursuivait après la 1ère lecture : Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle ; et donc je suis inébranlable !

 

"Nous n'avons pas d'autre raison d'être sur terre selon Dieu que d'être heureux"

La confiance est inscrite dans la nature, depuis le commencement de la création :  Regardez les oiseaux, les lys des champs… ; Et Jésus de préciser : Vous, vous valez bien plus que ce que vous possédez, que votre argent…

Et Jésus de conclure : Cherchez le Royaume de Dieu et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroît !

Oui, Dieu et son Evangile premiers servis, et tout le reste nous sera donné par surcroît !

 

Père Denis LECOMPTE, le 2 mars 2014

Article publié par Claire DUPONT • Publié Dimanche 02 mars 2014 - 12h26 • 1158 visites

Millénaire du Saint-Cordon - 20, rue du Grand Fossart 59300 Valenciennes France
Tél/Fax : 03 27 27 20 08
mentions légales |  contact |  © Tous droits réservés