Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com
Connexion

Array

Le coq en haut du clocher

La bénédiction du coq s'est finalement déroulée un jour après la date prévue du 18 février 208. C'est le 19 février, à 11 heures, par beau temps, en présence du maire, des ouvriers du chantier et d'une foule sympathique que la cérémonie s'est déroulée.

Ce qui va advenir du coq

IMG_1937 IMG_1937   Le coq est en cuivre verni. Il brille au soleil. Mais cela n'aura qu'un temps. En effet, avec le jeu des températures, le coq va se dilater et se contracter et le vernis va se craqueler. A terme, l'eau finira par passer et oxyder le cuivre. Il aura alors la couleur verte de l'oxyde de cuivre pour le restant de ses jours.

Il est surmonté d'une pointe ionisée qui attirera la foudre.

Il est placé sur un axe et grâce à sa queue, il fait girouette. Son bec indique la provenance du vent.

L'ancien coq trouvera sa place dans le futur musée de la Maison Bertholin.

 

Toutes les paroles qui furent dites lors de la bénédiction du coq

 

La Parole de Dieu dans l’Évangile de Luc

25 Il y avait à Jérusalem un homme du nom de Syméon. Cet homme était juste et pieux; il attendait la consolation d'Israël et l'Esprit Saint reposait sur lui. 26 Et il avait été divinement averti par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. 27 Il vint donc au Temple, poussé par l'Esprit, et quand les parents apportèrent le petit enfant Jésus pour accomplir les prescriptions de la Loi à son égard, 28 il le reçut dans ses bras, bénit Dieu et dit:

29 "Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole,

  laisser ton serviteur s'en aller en paix;

30 car mes yeux ont vu ton salut,

31 que tu as préparé à la face de tous les peuples,

32 lumière pour éclairer les nations

  et gloire de ton peuple Israël."

 

Commentaire

Le coq (origine gallus = gaulois) est devenu le symbole de la nation française.

L’origine du coq sur les clochers est incertaine mais sûrement ancienne.

Souvent, il est la dernière étape de la restauration d’une église. Aujourd’hui, il atteste de l’avancée des travaux.

Ce gallinacé de nos campagnes chante quand le jour se lève, au moment où la nature se réveille. Et à chaque jour nouveau, c’est un espoir nouveau qui se lève pour les hommes car chacun peut alors dire : « Aujourd’hui, je commence ».

Il annonce la victoire de la lumière sur la nuit et pour les chrétiens, il symbolise, comme nous l’avons lu, le Christ « soleil levant » qui fait passer des ténèbres à la lumière.

Dans la Bible, le coq est présent dans l’épisode où Pierre, ami de Jésus, renie son maître. Il nous rappelle ainsi que nos vies sont parsemées de moments de reniement (nuit) et de moments de grande confiance (lumière). La lumière qu’il annonce dénonce les ténèbres dans lesquelles nous nous fourvoyons parfois.

Au sommet du clocher, le coq domine nos maisons ; Il veille sur nous ! Il nous invite à regarder plus loin que le bout de notre nez et à dépasser l’esprit de clocher !

Il appelle les chrétiens à la prière pour tous, le dimanche, avec le secours des cloches, dans cet édifice qui accueille des familles pour des temps de fête comme pour des temps de tristesse.

Il invite chacun(e) quelles que soient les convictions, appartenances religieuses, politiques, culturelles, sociales à un respecte mutuel, à l’acceptation de nos différences et complémentarités.

Vivons ce moment autour du coq comme un moment de convivialité et de fraternité En lien avec les responsables de ce chantier et les ouvriers qui travaillent dans des conditions climatiques parfois difficiles à la restauration de ce clocher. Je profite de l’occasion pour exprimer à tous et à chacun toute ma gratitude.

 

 


Prière de bénédiction du coq

En présence du Maire de Valenciennes En présence du Maire de Valenciennes   Dieu, bénis le coq du clocher de notre Basilique
qui va veiller à nouveau sur les Valenciennoises
et les Valenciennois, petits et grands.

Qu’il nous aide à regarder toujours du côté de la lumière !

Qu’il nous appelle à rester éveillés pour construire la fraternité !

Qu’il nous invite à orienter notre vie vers le bien, à être forts contre les vents contraires !

Qu’il nous provoque à regarder l’horizon là où le soleil se lève, chaque matin, nous invitant à nous éveiller et à participer à la vie du monde.

Comme le coq annonçant le jour naissant, ayons les yeux tournés vers le Christ pour qu’avec Lui nos vies soient resplendissantes de la lumière de Pâques !

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit

Article publié par • Publié Mardi 19 fév 2008 • 4966 visites

Millénaire du Saint-Cordon - 20, rue du Grand Fossart 59300 Valenciennes France
Tél/Fax : 03 27 27 20 08
mentions légales |  contact |  © Tous droits réservés